Pour la première édition de Camera Camera, la galerie Sintitulo expose les artistes Jean Philippe Roubaud, Jérémie Setton et Arnaud Vasseux dans la chambre réalisée par Lawrence Weiner. L’ensemble d’exposition proposé dans ce contexte, est pensé en dialogue avec l’œuvre de Lawrence Weiner, tout en étant le reflet du nouveau programme de la galerie, lancé cette année.

La galerie Sintitulo est avant tout un projet de collectionneur, lancé dans les années 1990 à Nice, puis déplacé à Mougins en 2000. Ayant fonctionné pendant plus de deux décades avec la scène artistique de Provence Alpes Côte d’Azur, le programme de la galerie évolue aujourd’hui avec de nouveaux modes de fonctionnement et des choix artistiques renouvelés, sous la direction de Cristina Albertini Bahnarel.

Camera Camera 2017, installation dans la chambre Weiner

10, rue Commandeur 06250 Mougins
04 92 92 13 25
mardi – samedi, 14h-19h
la galerie est lieu relais du Frac Provence Alpes Côte d’Azur à Mougins et est abritée par e.c.a. architecture.


Jean Philippe Roubaud, Jérémie Setton, Arnaud Vasseux

Jérémie Setton, Temps humide, 2014 – Vidéo, 11 min 09

Jean Philippe Roubaud

Diplômé de la Villa Arson (Nice), Jean Philippe Roubaud peint le dessin ou dessine la peinture. Il utilise le crayon, le pinceau et systématiquement le graphite. Tout commence par l’imbrication du procédé de la peinture et du fait du dessin. L’artiste s’oblige à restreindre les moyens du processus et réduit l’acte à son plus petit appareil pour n’en garder que l’essentiel. Ses dessins peints sont citationnels, qu’ils soient issus d’ouvrages scientifiques ou de simples phénomènes mémoriels.

Jérémie Setton

La pratique picturale de Jérémie Setton se fonde sur une approche hypersensible de la lumière et de la couleur, travaillant à la frontière du visible et l’invisible des formes et des espaces, où les ombres disparaissent. Jérémie Setton utilise les outils traditionnels de la peinture (couleur, lumière, texture…) pour redéfinir le médium pictural et l’inscrire dans un contexte déterminé. Ce faisant, l’artiste agit sur l’espace réel du regardeur, il appelle alors l’expérience sensorielle du tableau et/ou de l’environnement. Avec la vidéo Temps humide n°2 , il montre un aplat foncé se transformant lentement en un aplat clair, est ce un nuage qui avance jusqu’à occuper lentement tout le champ, ou un monochrome peint qui sèche en temps réel. Le doute persiste tout au long de la rêverie.

Arnaud Vasseux

Les formes audacieuses, énigmatiques et fragiles des sculptures d’Arnaud Vasseux résultent de la manipulation de matériaux simples, empruntés au catalogue des produits du bâtiment ou de l’industrie légère – avec une préférence pour les matériaux « à prise » : plâtre, résine, fibre de verre. L’artiste porte toute son attention vers leurs propriétés physiques, leurs possibilités et limites techniques, à partir desquelles sont élaborées les procédures et manipulations inhabituelles qui vont infléchir le projet initial.